Les Fleurs de Bach et l'hiver

Publié le : 15/06/2016 16:38:32
Catégories : Les Fleurs de Bach et les saisons

 Les Fleurs de Bach et l'hiver

"Je voulais tous vous remercier pour l’année 2015 puisque c’est celle où je me suis reconnectée avec les Fleurs au lieu dit magnifique de « Les Courmettes ». C’est chacun et chacune d’entre vous, et vous tous qui me donnent et m’ont donné l’envie irrésistible de vivre à nouveau avec et de les partager.

Me voici donc revenue vous parler de la saison d’hiver qui a débuté début novembre et  se termine mi-janvier.

Selon l’énergétique chinoise l’Hiver est relié à la mort, aux profondeurs, au froid ; c’est l’élément Eau qui est associé au méridien le plus profond : le rein. Ce sont des reins que dépend le principe de vie, la mémoire ancestrale est stockée là  ; ils gouvernent les eaux et abritent la volonté.

Comme la nature qui s’endort, on est censé ralentir, se  reposer, se laisser descendre dans ses profondeurs, revisiter nos deuils, nous confronter à nos peurs, passer du temps avec soi, … Pendant la première partie de l’hiver on descend, on descend et ce jusqu’au solstice d’hiver puis ensuite vient le temps de la germination. Le mouvement s’inverse, les jours rallongent. Maintenant que nous savons ce dont nous avons besoin nous allons nourrir  notre être profond en choisissant et préparant les graines, les idées que nous souhaitons voir éclore au printemps.

Le méridien du rein est relié à l’émotion de la peur, de l’angoisse, c’est la période idéale pour s’y confronter et les Fleurs vont nous accompagner dans cette voie.

J’ai donc présenté les cinq  Fleurs de la famille Peur.

Rock rose pour la peur la plus profonde, celle qui nous submerge, nous paralyse et nous empêche complètement d’agir. Elle va nous aider à sortir de cet état de panique, à affronter la situation et retrouver nos esprits.

Cherry plum pour la peur de perdre son self-control, de faire du mal, à l’autre ou à soi, de se comporter de manière irrationnelle. Elle va nous aider à prendre du recul et à garder notre calme, à nous pacifier.

Red Chesnut pour ceux qui s’inquiètent trop pour les autres, la peur est disproportionnée et se traduit par un comportement sur- protecteur. Elle va nous aider à rétablir l’équilibre en développant notre confiance et les pensées positives.

Mimulus pour les peurs du quotidien, celles dont la cause est déterminée et connue. Elle va stimuler notre courage et nous aider à dépasser ces peurs. L’inquiétude est oubliée.

Aspen pour la peur vague, indéterminée, qui surgit sans raison particulière. Elle va nous aider à accepter notre sensibilité et à puiser dans notre force intérieure pour revenir à la réalité.

J’ai ensuite présenté le Rescue puisqu’il contient deux Fleurs de cette famille : les deux peurs les plus profondes Rock rose et Cherry plum.

J’ai aussi parlé de Gorse car c’est une des rares fleurs que je croise encore dans mes balades d’hiver. A chaque saison le désespoir peut surgir et à tout moment l’étincelle de la lumière peut s’allumer. « Dans la profondeur de l’hiver, j’ai finalement appris qu’il y avait en moi un soleil invincible » Albert Camus

Puis enfin Walnut, en tant que fleur du changement et de l’adaptation, elle nous permet de passer tranquillement à la saison suivante.

Comme à l’atelier précédent j’ai présenté les trois points d’accupression permettant d’aider à la circulation de  l’énergie du Rein (débloquer, produire et faire circuler).

Voilà, quelques petits outils qui aident vraiment à mieux vivre chaque saison.

Profitez bien des derniers jours d’hiver pour vous offrir un printemps magnifique !"

Béatrice AMOURIAUX, Conseillère en Fleurs de Bach Agréée par le Centre Bach de Grande-Bretagne, Energétique chinoise manuelle. 44210 Pornic. Tel :06.98.36.07.09 b.amouriaux@free.fr

avertissement

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)