Fleurs de Bach et accompagnement pour les personnes "bipolaires"

Publié le : 07/11/2016 17:57:56
Catégories : Pour l'accompagnement dans la maladie

Fleurs de Bach et accompagnement pour les personnes "bipolaires"

"La 1ère fois que j'ai entendu parler des Fleurs de Bach, c'était il y a 15 ans. Mon cousin, infirmier, avait recommandé du Rescue à mon épouse - à l'époque enceinte et inquiète à l'idée d'accoucher. Résultat : angoisses dissipées, accouchement sans recours à la péridurale et 20mns de travail auront permis de faire naître un beau bébé de 3,5 kg !

En ce qui me concerne, il y a 5 ans, à l'annonce du diagnostic de bipolarité, je refuse de doubler la dose de Lithium (régulateur d'humeurs) prescrite par mon psychiatre. 

Je commence à tester les Fleurs de Bach (tout en réduisant progressivement mon traitement et ce, en accord avec mon médecin) pour calmer notamment les émotions de culpabilité, d'anxiété et faire cesser mes ruminations mentales. 

Ces premiers outils me permettent d'être plus attentif à moi-même, de comprendre les émotions ressenties et d'entamer un véritable travail pour les accepter et mieux les gérer...

Aujourd'hui, il m'arrive d'avoir recours à ces élixirs dès que survient une petite contrariété. 

Prises à temps, les émotions sont mises en paix et évitent d'envahir le champ des pensées avec leur cocktail de peurs en tout genre. 

Si elles ne guérissent pas d'un coup de baguette magique un état de sensibilité aux variations de l'humeur, en revanche elles ont contribué à un mieux-être....puisqu'aujourd'hui je ne prends plus aucun traitement chimique".

Laurent Tissinié est fondateur de l'association AOM dont les objectifs sont les suivants:

« Une aventure ne vaut la peine d’être vécue que si elle mène à une ouverture ». Rosemai Guérin

1.  AIDER la personne à aller mieux, à vivre dans le moment présent, à être à sa place, à s’accepter, à s’aimer comme elle ; c’est l’objectif premier d’AOM.

2CONSEILLER et proposer de l’information sur diverses méthodes, techniques, outils aux personnes ressentant un mal-être.

3. DETERMINER des solutions personnalisées à ceux qui désirent se sentir mieux dans leur vie personnelle, familiale ou professionnelle pour, au final, leur permettre de devenir autonome dans la gestion de leurs troubles. 

4. REGROUPER au sein d’AOM, des personnes venant d’horizons différents, avec des expériences de vie, des souffrances personnelles, des épreuves enrichissantes, des spécialités de thérapies complémentaires, animées par le même désir d’aider.

Pour plus d'informations: AOM - Aventure, Ouverture, Mieux-être

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)