Les affirmations positives des Fleurs de Bach

Les affirmations positives des Fleurs de Bach

Affirmations positives des Fleurs de Bach issues d’un travail de groupe organisé par SEDIBAC, sous la direction de Ricardo Orozco Traduction en français de Simone I. Fenaux 

Les affirmations positives

Tout au long de la journée, nous nous parlons à nous-mêmes, c’est ce qu’on appelle la communication intrapersonnelle.

Il en existe deux types : le premier est ce qu’on appelle le dialogue interne. Ce dialogue est uniquement présent dans nos têtes et n’est jamais exprimé verbalement.

Et parfois, il nous arrive aussi de verbaliser nos pensées comme lorsqu’on se parle à soi-même (« vas-y fonce !  Allez, tu vas y arriver. » ou « N’oublie pas ton rdv de 15h »). C’est ce qu’on appelle le discours privé qui est un proche du dialogue interne.

Le langage et le langage interne activent tous deux les mêmes aires cérébrales.

Ce dialogue interne est-il notre ami ou notre ennemi ?

Le Dr Eric Kim, chercheur à la Faculté des sciences sociales et comportementales de l’université Harvard, fait observer : « Selon nos nouvelles constatations, nous devrions nous appliquer à stimuler l’optimisme, car on a montré qu’il est lié à des comportements plus sains et à une meilleure attitude face aux difficultés de la vie. »

« La pensée positive déclenche dans le cerveau des substances chimiques bienfaisantes qui peuvent optimiser la santé, la capacité d’adaptation et la qualité de vie. La positivité influence le cerveau par le biais de messagers chimiques. Les neurotransmetteurs – dopamine, sérotonine et ocytocine – contribuent grandement à favoriser votre santé physique et mentale en transmettant des directives de vos cellules cérébrales à vos muscles et organes. Comme ces substances chimiques aident le cerveau et le corps à fonctionner en tandem, il est important de maintenir l’équilibre entre les deux.

Bon nombre de déclencheurs libèrent les neurotransmetteurs. Assez étonnamment, c’est le cas des plantes dans votre entourage. En effet, quantité d’études indiquent que les plantes d’intérieur procurent à l’humain le sentiment d’être en meilleure santé et plus heureux, des bienfaits dont les plantes profitent elles aussi. Vous avez sans doute déjà entendu dire qu’en parlant à vos plantes, vous optimisez leur croissance. Pourquoi ? Selon les hypothèses, les plantes pourraient réagir aux vibrations et au ton de la voix humaine (ou de la musique).

Or, l’humain n’est pas tellement différent. Tout comme les plantes, il réagit aux vibrations et aux sons. La vie est un océan de rythmes qui régulent plusieurs fonctions cardiaques et neurologiques. La musique et les sons peuvent favoriser le déclenchement de voies mesurables de réduction du stress et peuvent même aider à préserver une bonne fréquence cardiaque, la respiration, les mesures électroencéphalographiques, la température corporelle et la tension artérielle, à la condition que tous ces facteurs soient normaux au départ. Comme les tonalités sont aussi liées à un soutien immunitaire et endocrinien, elles peuvent elles aussi contribuer à la sensation de calme, d’énergie et de bonne humeur. C’est ce qui explique ce que vous ressentez en vos airs préférés. Lorsque vous entendez la note parfaite, vous la ressentez de la tête aux pieds.

Si les paroles bienveillantes et les bonnes vibrations – à partir de la musique jusqu’aux échanges positifs – contribuent à la croissance des plantes, imaginez le bien que vous pouvez vous faire en vous parlant d’une façon affable. » (source :https://askthescientists.com/fr/positivity/)

Les effets physiques de la pensée positive

« La pensée positive ne saurait être bénéfique si elle encourage la « positivité toxique » qui invalide l’expérience vécue en prétendant que tout va pour le mieux. Par contre, face à une difficulté, il vaut mieux rechercher les aspects positifs au lieu de laisser les pensées négatives de prendre le dessus.

Il suffit de quelques pensées sereines pour ressentir les bienfaits avérés de la positivité, notamment :

Soutenir le système immunitaire – Lorsque l’organisme est soumis au stress occasionnel, les effets des objets de stress peuvent être nocifs pour le système endocrinien et la réponse immunitaire. Votre attitude dans une situation stressante peut aussi influer sur votre réponse immunitaire. Sous cet angle, il faut voir la positivité comme un outil qui peut apporter des bienfaits pour la santé.

Rester calme – Si les pensées négatives et intrusives exacerbent l’anxiété, le contraire est aussi vrai. L’espoir d’une conclusion heureuse est une formule salutaire qui favorise le calme, la sérénité et une humeur équilibrée.

Optimiser la résilience – La résilience se définit par l’aptitude à faire face aux problèmes. Au lieu de vous laisser abattre par les difficultés, votre positivité vous permet de passer à autre chose et de vous adapter au changement. Votre pensée positive a un reflet surprenant sur vous. La prochaine étape consiste à éduquer votre cerveau à se sentir heureux, tout en respectant la validité de toutes vos émotions.» (source :https://askthescientists.com/fr/positivity/)

Les fonctions de la pensée positive

Que ce soit le dialogue interne ou le dialogue privé, ils ont tous deux des fonctions semblables et très souvent sous-estimées. En effet, de nombreuses études scientifiques mettent en évidence que se parler à soi-même aide :

 à réguler les émotions  

à faire face aux expériences émotionnelles douloureuses  

à activer l'autorégulation émotionnelle

à la prise de recul

à l’apprentissage et la motivation  

à améliorer la conscience de soi et à l'auto-évaluation

à accroître la connaissance de soi et l'autoréflexion

A contrario, le cerveau perçoit l’autocritique comme une forme de comportement de défense face à une menace. Elle entraîne le cerveau à considérer les échecs ou déceptions comme une menace. Le cerveau passe en mode « surveillance accrue des erreurs », nourrissant ainsi notre récit intérieur d'auto-punition (autocritique). Ce qui engendre de l'hyper-vigilance de type « Je ne dois plus jamais laisser cela se reproduire. », donc une potentielle anxiété ou stress chronique. (Löw et al., 2020).

L’autocritique peut entraîner une diminution de la confiance en soi (Whelton & Greenberg, 2003).

Voire une diminution de la capacité à atteindre ses objectifs (Powers et al., 2007).

Le recours aux affirmations positives :

Les affirmations positives pourraient être décrites comme le fait d’avoir une conversation bienveillante avec soi-même & influence le cerveau par le biais de messagers chimiques.

Voici ce que dit Le Dr Orozco et l’Institut SEDIBAC sur le sujet :

Affirmations positives des Fleurs de Bach

Issues d’un travail de groupe organisé par SEDIBAC, sous la direction de Ricardo Orozco

Traduction en français de Simone I. Fenaux


"Les affirmations positives sont simplement des phrases courtes à répéter de temps en temps pour influencer notre inconscient.
Ces phrases décrivent un événement ou une situation que nous voulons voir se réaliser dans notre vie. Ces affirmations, nous devons les répéter en prêtant attention à ce que nous disons. La pensée positive dans notre esprit, est un élément très important qui a un grand pouvoir sur ce qui arrive dans notre vie.
Les phrases que nous vous offrons sont destinées à harmoniser une information chargée de pensée positive qui nous aide à potentialiser l’effet des Fleurs de Bach.
Elles sont issues des « Mercredis actifs », activité ouverte qu’organise SEDIBAC toutes les semaines. La périodicité des rencontres sur le thème des affirmations a été mensuelle. Ricardo Orozco a coordonné ces rencontres et a rassemblé ces phrases consensuelles entre tous les participants.
Chacun est libre de choisir les affirmations avec lesquelles il s’identifie et de les répéter plusieurs fois par jour. »

Grâce à leur travail je vous partagerai au fil de mes newsletters leurs suggestions faites pour 3 Fleurs de Bach.

Je remercie Simone Fenaux, Conseillère en Fleurs de BACH* pour sa traduction & son initiative de nous partager cela en français, ainsi que le Dr Orozco et l’Institut SEDIBAC pour leur travail et leur accord à partager cela gracieusement !

Virginie LUCET, Conseillère agréée, formatrice certifiée par le Centre Bach et Pilote de Mes Fleurs de Bach.

AGRIMONY
· J’accepte que les conflits fassent partie de la vie.
· Je choisis de me regarder dans la glace sans le masque.
· Je m’efforce de me regarder dans la glace sans le masque.
· J’accepte que la vie comporte des aspects négatifs et des aspects positifs.
· A plusieurs occasions, les problèmes sont des chances de s’améliorer.

ASPEN
· Pour les enfants : « j’ai un ange gardien » (M. Sheffer).
· A l’intérieur de moi, il y a de la lumière et je suis protégé(e) (Maschmann de Ringe).
· Je me fie à ma sensibilité et j’écoute ma voix intérieure.
· Je permets à l’inconnu de venir jusqu’à moi en confiance et sans crainte.
· J’accepte et m’autorise à ressentir mes peurs.

BEECH
· Je me connecte à ma capacité d’adaptation et de tolérance.
· Je vois et j’accepte les lumières et les ombres de la condition humaine.
· Je vis avec mes imperfections et celles des autres.
· Je nourris la vertu sans nier le défaut.

Simone I Fenaux, Conseils et danse en Fleurs de Bach, Danses des Fleurs de Bach et de la nature.

Sur rdv à Reims (51100), tel 06.11.02.10.52 email : simoneif51@gmail.com

https://www.facebook.com/Fleurs-Lettres-et-Bien-%C3%AAtre-2276873562360447/

En synchronicité, récemment sorti (Août 2022), un reportage complet et pertinent sur ARTE sur la Psychologie positive: https://youtu.be/2JUljTvFbDA

Les Fleurs de Bach sont des compléments alimentaires. Un compliment alimentaire ne doit pas remplacer une alimentation équilibrée, variée et un mode de vie sain. Tenir hors de la portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire