Portrait de Conseillère Anne-Claire Lachèze, Vétérinaire

Portrait de Conseillère Anne-Claire Lachèze, Vétérinaire

Enfant, je rêvais déjà de prendre soin des animaux souffrants. Dans les années 70, devenir vétérinaire était la seule option pour pouvoir réaliser mon rêve. D’une nature hypersensible et plus attirée par la littérature que par les mathématiques, ce désir très fort que j’avais en moi de soigner les animaux m’a permis de réussir ces études et je suis vétérinaire depuis 1990.

Au bout d’une dizaine d’années d’exercice de la médecine vétérinaire pour animaux de compagnie, désireuse d’approfondir mes connaissances en médecine interne, j’ai suivi une formation et obtenu le Certificat d’Études Approfondies Vétérinaires en médecine interne des animaux de compagnie en 2005.

Cette formation m’a énormément apporté et j’ai beaucoup appris, mais je suis cependant restée déçue par la limite des traitements conventionnels de certaines affections, tout particulièrement lorsqu’il s’agit de maladies chroniques. Ayant toujours eu l’esprit ouvert et curieux, j’ai alors cherché des approches complémentaires pour pouvoir soulager au mieux mes patients animaux.

Je me suis d’abord intéressée à l’homéopathie et je me suis dans un premier temps formée auprès de Jean Lacombe, directeur du Centre Homéopathique du Québec. J’ai ensuite eu la chance de faire la connaissance de Jacqueline Peker, première vétérinaire à avoir pratiqué l’homéopathie pour les animaux en France, qui m’a partagé beaucoup de sa grande expérience. La découverte de l’homéopathie m’a fait complètement revoir ma vision de la maladie et m’a amenée à davantage considérer l’animal malade dans sa globalité. J’ai pris conscience que les symptômes observés au niveau du corps physique ne sont que des signaux d’alerte d’un dysfonctionnement en amont sur le plan énergétique.

Je connaissais par ailleurs les Fleurs de Bach depuis plusieurs années, et, après avoir découvert l’homéopathie, j’ai souhaité en savoir plus sur ces élixirs floraux découverts dans les années 30 par le Dr Edward Bach. Grâce à mon ami Jean Lacombe, j’ai fait la connaissance d’Emmanuelle Hélias, fondatrice du Centre de Formation en Fleurs de Bach, et j’ai suivi auprès d’elle les trois niveaux d’enseignement pour devenir conseillère en Fleurs de Bach. Au cours de cette période d’étude passionnante des Fleurs de Bach, je me suis découvert une véritable passion pour les élixirs floraux et j’ai tout de suite ressenti leur immense potentiel à soulager aussi bien l’animal que l’humain.

Mes autres domaines d’intérêt dans le cadre des approches thérapeutiques complémentaires naturelles pour les animaux sont la phytothérapie, la gemmothérapie (thérapeutique qui consiste à administrer des bourgeons d’arbres) ainsi que la Médecine Traditionnelle Chinoise.

En 2020, j’ai cessé mon activité vétérinaire conventionnelle pour me consacrer exclusivement à ces approches complémentaires naturelles. J’ai muri le projet d’une société de conseils en soins naturels pour animaux et Naturo Quat’Pattes a vu le jour en 2021.

Depuis plusieurs années, je souhaitais par ailleurs pouvoir consacrer davantage de temps au gardien humain qui partage la vie de son compagnon animal, car j’estime qu’ils forment un couple indissociable au sein duquel des liens très forts se tissent au cours des années. Il me parait aujourd’hui indispensable de prendre soin également du gardien dans le cadre de la prise en charge thérapeutique d’un animal. J’accompagne ainsi les gardiens aux côtés de leur compagnon animal lorsque celui-ci est malade, à travers l’écoute attentive et bienveillante ainsi que le conseil d’élixirs floraux.

Enfin, le deuil de l’animal de compagnie est un sujet qui me tient à cœur depuis très longtemps. A l’heure actuelle, la mort est encore un sujet souvent tabou, et si les animaux de compagnie sont de plus en plus reconnus comme des êtres sensibles et des membres à part entière du foyer familial, tout le monde n’a pas conscience de l’intensité du lien qui existe entre certains gardiens et leurs compagnons animaux. De nombreuses personnes sont ainsi régulièrement en grande souffrance morale à la suite du décès de leur animal de compagnie et se sentent seules et incomprises face à leur chagrin.  Je propose désormais des séances personnalisées aux gardiens pour les accompagner tout au long du deuil de leur compagnon animal.

 

Anne-Claire Lachèze

Vétérinaire

Conseillère en Fleurs de Bach à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume (83)

06 73 91 55 68

naturopattes@orange.fr

www.soin-naturel-animal.fr

Page Facebook :

https://www.facebook.com/anneclairelacheze/?ref=pages_you_manage

Les Fleurs de Bach sont des compléments alimentaires. Un compliment alimentaire ne doit pas remplacer une alimentation équilibrée, variée et un mode de vie sain. Tenir hors de la portée des jeunes enfants. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire